Pour les collégiens

Fritzi – Histoire d’une révolution, Ralf Kukula et Matthias Bruhn, 2019.

A la rentrée des classes 1989, Fritzi est bouleversée car sa meilleure amie Sophie a fui l’Allemagne de l’Est avec sa famille, lui laissant en garde son petit chien Sputnik.
Fritzi décide alors de ramener Sputnik à Sophie, en traversant clandestinement la frontière très surveillée. C’est une aventure très dangereuse pour une petite fille de 12 ans et son chien dans un pays en pleine transformation.

Zu weit weg, Sarah Winkenstette, 2019.

Le village de Ben, 11 ans, sera bientôt englouti par une mine de charbon à ciel ouvert. Sa famille et lui déménagent dans la ville d’à côté mais Ben ne parvient pas à s’intégrer dans sa nouvelle école, ni même dans sa nouvelle équipe de football, son seul plaisir. L’arrivée d’un autre nouvel élève, réfugié syrien prénommé Tariq va venir bouleverser son quotidien morose. Les deux enfants déracinés ont plus en commun qu’ils n’osent l’admettre.

Pour les lycéens

Cleo, Erik Schmitt, 2019

Berlinoise et rousse, Cleo se morfond dans la solitude. Sa rencontre avec Paul, un chasseur de trésor, va pourtant faire renaître chez la jeune femme un vieux rêve : retrouver la trace, dans les arcanes de la capitale allemande, d’une mythique horloge capable de remonter le temps. Cette découverte serait l’occasion pour Cleo de réparer les tragédies de son enfance… Avec ce conte de fées imaginatif et coloré, Erik Schmitt transforme les rues du Berlin d’aujourd’hui en décor d’une aventure cathartique, d’Alexanderplatz à Teufelsberg. Il mêle séquences animées, illusions d’optique et galerie de personnages secondaires excentriques (dont les amis imaginaires de Cléo : Marlene Dietrich et Albert Einstein). Cette fantaisie révèle l’âme d’une ville, ses traumatismes et ses légendes urbaines, et la vulnérabilité d’une jeune femme dont la difficulté à exorciser le passé compromet le futur.

303, Hans Weingartner, 2018,

Jan est convaincu que par nature, l’être humain est égoïste. Il n’est donc pas surpris que son covoiturage pour l’Espagne le plante sans prévenir. Jule quant à elle croit que l’humain est en réalité empathique et coopératif, et n’hésite pas à le prendre en stop dans son vieux Van 303. Ensemble, ils prennent la route direction l’Atlantique. Jan veut se rendre en Espagne pour rencontrer son père biologique, Jule au Portugal voir son petit-ami. Ils sont seulement censés faire un bout de chemin ensemble jusqu’à Cologne, pourtant à chaque kilomètre qui passe, c’est un peu plus du monde de l’autre qui s’ouvre à eux. L’Homme redevient-il primitif avec le capitalisme ? La monogamie rend-elle malheureux, et peut-on choisir de qui l’on tombe amoureux ? Les deux traversent la France et atteignent l’Espagne, leurs conversations captivantes deviennent de plus en plus personnelles. Et il leur est de plus en plus difficile de ne pas tomber amoureux l’un de l’autre. Entre soif de vivre et romantisme, entre besoin de courir le monde et envie d’arriver quelque part, le réalisateur Hans Weingartner (Die fetten Jahre sind vorbei) réussit avec 303 un roadmovie nostalgique et captivant. Les magnifiques paysages sont portés tout en légèreté par une bande son Indie.