Comédie dramatique, Allemagne, 2019, 80 min. — Réalisatrice : Susanne Heinrich — Avec : Marie Rathscheck, Yann Grouhel, Nicolo Pasetti — Traduit par Jérôme Serre

Prix Max Ophüls 2019 du meilleur long-métrage

La fille mélancolique erre dans Berlin, désabusée. Sur son chemin, elle rencontre des personnages stéréotypés avec lesquels elle dialogue pour déconstruire les clichés liés à la féminité, à la sexualité, au bonheur : des drags queen attendant la fin du capitalisme, des mères qui, pour sortir de l’ennui, décident d’avoir un enfant, et des existentialistes abstinents pour qui le sexe dépend de la loi du marché. Accompagnée par sa dépression, la fille mélancolique philosophe sans émotion et dans un univers théâtral sur le féminisme et l’individualisme du 21e siècle.

Inédit

Vendredi 8 novembre, 20h15

Samedi 9 novembre, 18h30